Accueil » Article-fr » Cultures et Patrimoine » 1er Mai : ce que nous ne savions pas de la fête du travail

1er Mai : ce que nous ne savions pas de la fête du travail

Tout commence le 1er Mai 1886, aux États-Unis, et plus exactement à Chicago. Les syndicalistes de l’American Federation of Labor se sont rassemblés contre le Capitalisme sauvage en réclamant de fixer les heures de travail à huit heures par jour.

Le développement de l’économie américaine a contribué à la formation de deux classes sociales très distinctes : le patronat et la classe ouvrière. Les syndicats s’étaient alors crées pour représenter les ouvriers et leurs droits. Le travail s’organisait et les grèves se multipliaient, provoquant plus de répression.

En 1889, on commence à parler du 1er Mai comme étant « symbole de la lutte contre l’exploitation des classes ouvrières ».

Par contre, ce n’est qu’en 1894 que le congrès américain accepte le 1er mai comme fête du travail. La date est ensuite changée pour des raisons politiques, et la fête de travail est fêtée le 1er Septembre de chaque année.

Au fil du temps, tous les pays industriels ont commencé à célébrer cette fête. (Grande Bretagne en 1892, l’Union Soviétique en 1919, la France après plusieurs agitations en 1947). Et depuis, le 1er Mai est un jour de fête, il est par conséquent, un jour de vacances.

Et au Maroc ?

On célébra le 1er Mai pour la première fois en 1951. Un grand rassemblement de travailleurs s’est formé à l’occasion au stade Père Jego, mais la foule a peu de temps après été dispersée par les forces de l’occupation.

Il faut dire que la lutte des travailleurs était beaucoup plus en faveur de l’indépendance qu’en celle de leurs droits.

Il a fallu attendre jusqu’au 20 Mars 1955 pour assister à la création de l’Union Marocaine du Travail.

Célébrer la journée du Travail n’a pas toujours été évident au Maroc :

*Plusieurs syndicalistes ont été arrêtés.

*En 1982, les autorités interdisent à la confédération démocratique du travail de manifester à l’occasion.

*En 1983, les affiches sont interdites, mais le défilé autorisé.

Souhayla MOUMEN

شارك على

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *